Après avoir conçu avec votre constructeur la maison qui correspond à vos envies et à vos besoins, vous pouvez apporter des modifications à la Mise Au Point de la construction. Souhaitez-vous une autre robinetterie, un autre revêtement, un autre carrelage, un changement dans les plans ? Même si le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est établi, des changements sont envisageables. Il se peut en effet que lors des premières visites de chantier vous vous rendiez compte qu’un aménagement différent serait plus confortable. Il est alors possible de faire évoluer votre projet. Parlez-en rapidement avec le conducteur de travaux qui est votre principal interlocuteur durant le chantier.

Un simple avenant au contrat

Votre constructeur vous fera alors une proposition écrite indiquant les modifications souhaitées et le changement de prix par rapport au contrat initial. Cela fera l’objet d’un avenant et il effectuera les modifications si vous le signez. Cet avenant se présente comme le contrat initial avec notamment des plans, un descriptif et les nouveaux délais.

Attention, si les ajustements que vous souhaitez apporter concernent par exemple un changement de façade, un changement de destination d’une partie des bâtiments, une variation de la surface de plancher ou de l’emprise au sol du projet, ces changements nécessiteront une modification de permis de construire.

Un permis de construire modificatif

Vous devez simplement déposer en mairie un permis de construire modificatif ou donner mandat à votre constructeur, qui est votre partenaire dans votre projet et vous guidera pour le remplir. Vous recevrez alors un récépissé sur lequel figure la date à partir de laquelle vos travaux pourront débuter, si l’administration n’y apporte pas son opposition. Sachez que votre permis de construire initial reste acquis et n’est pas remis en cause.