À Parlan, dans le Cantal, monsieur et madame Lasvaux ont trouvé le terrain qui leur a permis de mener à bien leur projet de construction. Après mise en concurrence, ils ont choisi de faire construire avec Maisons d’en France Massif central.

Monsieur et madame Lasvaux ont fait construire avec Maisons d'en France Massif central, ils donnent leur avis sur ce constructeur

Ce jeune couple originaire de la région a été séduit par le foncier, donné par la mairie pour un euro symbolique. Il a aimé la diversité des modèles de maisons dans le lotissement, et l’environnement calme alentour. D’où leur concrétisation de projet immobilier.

Une maison neuve construite par maisons d'en France Massif central

« Maisons d’en France nous a répondu assez rapidement et nous a bien expliqué les tenants et les aboutissants de cette réalisation. C’est ce qui a fait la différence. Ensuite, cette maison, pour nous, c’est parfait, et tout s’est bien passé, le top ! » Mme Lasvaux.

 


Ce qu’ils aiment dans leur maison

  • Les 3 chambres
  • La salle de bains
  • Le petit cellier
  • Le grand espace salon-salle à manger-séjour de 60 m2 : « Je voulais quelque chose de central, de très ouvert, dont on pouvait faire le tour, pour profiter des invités même quand on prépare à manger et tout avoir sous la main », précise Mme Lasvaux.

Découvrez leur maison et leur récit dans la vidéo ci-dessous


Le saviez-vous ?

La vente à l’euro symbolique

Toute commune est tenue de gérer son patrimoine en qualité de « bon père de famille ». Aussi, les collectivités ne peuvent-elles, sans commettre un détournement de pouvoir, accorder des libéralités qui s’apparenteraient à un « favoritisme d’intérêts privés ». Mais si, en principe, elles n’ont pas le droit de céder leurs biens pour un prix inférieur à leur valeur vénale, elles peuvent toutefois, à la condition stricte qu’une telle vente « soit justifiée par des motifs d’intérêt général et comporte des contreparties suffisantes » (dans le cas d’une redynamisation du territoire, notamment, qui permet par exemple de préserver l’ouverture des classes grâce à l’arrivée de nouveaux écoliers), aliéner l’un de leurs biens pour un prix inférieur à sa valeur – dans le cadre d’une vente à l’euro symbolique comme celle dont ont bénéficié madame et monsieur Lasvaux, par exemple.